Cancers et innovation, structurer les sources d’information

Pierre Bertault-Peres soulève l’importance et la diversité des informations numériques qui doivent être stockées et structurées.

Pierre Bertault-Peres, pharmacien à l’Hôpital Sainte Marguerite à Marseille (AP-HM) , soulève, lors des Rencontres de la Cancérologie Française (RCFr) 2016, l’importance et la diversité des informations numériques qui doivent être stockées et structurées.

L’innovation la plus marquante en cancérologie est la diversité des informations, en particulier numériques. Nous en savons beaucoup plus sur les tumeurs, leur environnement, leur typage, sur les défauts enzymatiques... De nombreux nouveaux médicaments arrivent sur le marché, des données en vie réelle sont indispensables pour une mise en perspective, contrairement aux données issues d’essais cliniques où les patients inclus ne sont pas toujours totalement représentatifs des patients pris en charge en pratique clinique. La finalité est de stocker, de structurer l’ensemble de ces données numériques (pharmacocinétique, pharmacodynamique, type de tumeur, âge du patient, maladies chroniques…) et de faire appel à un « bio-informaticien » qui générerait des algorithmes offrant aux patients les meilleures chances de réussite de leur traitement.

RCFr, en savoir plus www.rcfr.eu

http://fr.ap-hm.fr/

Mots-clés

Innovations e santé