Cancers : les enjeux pour la médecine générale

Le Dr Jean Godard, médecin généraliste à Rouen, témoigne des évolutions opérées ces vingt dernières années dans la pratique médicale et la prise en charge thérapeutique en oncologie.

Le Dr Jean Godard, médecin généraliste à Rouen, membre du Collège de la Médecine Générale, témoigne des évolutions opérées ces vingt dernières années dans la pratique médicale et la prise en charge thérapeutique en oncologie lors des Rencontres de la Cancérologie Française (RCFr) qui se sont tenues à Paris, les 13 et 14 décembre 2016.

La médecine générale, une médecine du temps et de la parole dans la durée
Nous sommes toujours dans la logique entre les recommandations existantes et ce que le patient est apte et veut appliquer le jour du rendez-vous de médecine générale vécu ensemble ; la décision partagée est une négociation permanente qui se clôt provisoirement par un compromis à la fin d’une consultation, mais qui ne clôt pas l’aventure que nous vivons avec notre patient.

Vers une maladie chronique polypathologique
Il y a 33 ans, nous disposions pour le cancer du sein de quelques traitements et nous n’avions pas la perspective de suivre la patiente pour des dépistages secondaires de suivi. Nous n’avions pas espoir de pouvoir disposer de traitements de deuxième, troisième et quatrième ligne. Vingt ans plus tard, nous nous sommes retrouvés à la tête d’un arsenal thérapeutique qui faisait du suivi un enjeu. Nous sommes passés d’une maladie aiguë à une maladie chronique, souvent polypathologique. Ce suivi à long terme est tout l’enjeu pour l’avenir.

RCFr, en savoir plus www.rcfr.eu

Plus d’informations, http://www.lecmg.fr/internet/index.php